ads

« Cette marée noire, c’est notre Tchernobyl »

cette-mare-noire-c-est-notre-tchernobyl
 
 
Depuis la fin août, 2 500 km de côtes ont été souillés par du pétrole au Brésil. L’origine de la pollution, qui continue, reste inconnue.
 
 
 
 

Voir aussi