ads

Incendies en Amazonie : il faut que « la forêt debout rapporte plus que le déboisement »

incendies-en-amazonie-il-faut-que-la-fort-debout-rapporte-plus-que-le-dboisement
 
 
Le problème, c’est qu’au Brésil, un hectare de forêt « vierge » ne vaut rien sur le plan foncier et qu’il est « improductif » sur le plan économique. La contrainte ou le conflit ne parviendront pas à convaincre le pays de mieux protéger l’Amazonie, estime le géographe François-Michel Le Tourneau dans une tribune au « Monde ».
 
 
 
 

Voir aussi